‘Rêver de ses plaisirs’ – comparison of the 1983 article and 1984 chapter

Rêver de ses plaisirsAs a kind of appendix to my comparison of the three different introductions to the History of Sexuality volume II, I thought I would share my working notes on the two different versions of the first chapter of History of Sexuality volume III – the only other part which was published before the books.

Foucault published this as a text in 1983 entitled “Rêver de ses plaisirs. Sur l’Onirocritique d’Artémidore” in Recherches sur la philosophie et la langage (No 3, pp. 54-78). This was an early version of the three sections of Chapter I of Le souci de soi/The Care of the Self. The 1983 text was based on a lecture given in Grenoble on 18 May 1982, though it would have been a long lecture if all the material was delivered. It is reprinted in Dits et écrits as text 332.

DE = Dits et écrits; HS II = L’usage des plaisirs/The Use of Pleasure; HS III = Le souci de soi/The Care of the Self. 

There are changes of various kinds between the 1983 version and the final 1984 one in the book. Most are minor. The most important is the last – right at the end of this page. It is worth underlining that the 1983 text has no notes; all that appear in the DE version consulted are additions by the editors. Even the references to book and section of Onirocritica are absent from the 1983 text.

These are the changes I found – an asterisk designates a significant change. I’ve not provided dual language references for all the references to HS III – it would be a lot of additional (and for me redundant) work.

DE IV, 463: “interpreter les signes les plus clairement délivrés dans les rêves”; HS III, 12: “interpreter les signes.”

* DE IV, 464: “C’est dans cet esprit qu’Artémidoire écrit l’Onirocritique. Il’s agit… ce genre de témoinage)”; HS III, 13: C’est dans cet esprit qu’Artémidoire écrit La Clef des songes”.

DE IV, 465: “Creminos”; HS III, 15: “Greminos”

DE IV, 465: “Une clientèle moyenne allant du pauvre à celui qui peut pretender aux magistratures”; HS III, 15-16: “En somme une clientèle moyenne”.

* DE IV, 471: “… Callisto l’Arcadienne), etc. Mais, à traver… va se passer”; HS III, 24-25: “… Callisto l’Arcadienne), appartenance aussi… aussi les funérailles)”.

DE IV, 472: “sont perverties et sans motifs”; HS III, 26: “sont funestres et sans profit”

DE IV, 472: “… de l’éthique du sujet”; HS III, 27: “… d’une éthique du sujet, qui existent encore de façon courante à l’époque d’Artémidore.”

DE IV, 473: “… et ceux qui sont contraires à la nature.” HS III, 28: “… et ceux qui sont contraires à la nature (para phusin).

DE IV, 473: “… dans deux rubriques à la fois, sans compter… apparaître étranges.” HS III, 28: “… dans deux rubriques à la fois.”

DE IV, 473: “… d’un serviteur. En fait…”; HS III, 29: “… d’un serviteur. Laissons de côté… à la loi. En fait…”

DE IV, 473: “le sens pronostique du rêve”; HS III, 29: “le sens pronostique du songe”

DE IV, 473: “celui-ci les recontre… On peut comprendre… de celle-ci.” HS III, 29: “celui-ci les recontre”.

DE IV, 474: “… la maîtresse (pellex)…” HS III, 29: “… la maîtresse…”

DE IV, 474: “classique et legitime”; HS III, 30: “classique”

DE IV, 474: “ou un mépris”; HS III, 31: “qu’on essuiera son mépris”

DE IV, 475: “le rêve est bon”; HS III, 32: “le songe est bon”

* DE IV, 475: “N’oublions pas… une activité d’esclave”; HS III, 32: “On voit l’extrême… encore la masturbation”.

DE IV, 476: “… sont renversés. Rêver qu’on…”; HS III, 33-4: “… sont renversés. La «possession» sexuelle du père par le fils annonce hostilité et conflit. Rêver qu’on…”

* DE IV, 477: Whole paragraph beginning “Cette analyse des rêves… des autres partenaires” is not in HS III, 35

DE IV, 478: “des rêves d’inceste”; HS III, 35: “des songes d’inceste”

* DE IV, 478-9: “avec soi-même, c’est de l’autopénétration : pénétration du sexe dans son propre corps – absorption du sexe dans la bouche, baiser porté par soi-même sur son propre sexe. Parfois favorables… pour se nourrir”; HS III, 36-7: “avec soi-même, c’est de la pénétration du sexe dans son propre corps, du baiser porté par soi-même sur son propre sexe, de l’absorption du sexe dans la bouche. Le premier type… à une extreme pauvreté”.

* DE IV, 479: “… avec un dieu ou un animal.” HS III, 37: “… avec un dieu ou un animal. Rêver de ces actes… des «secrets» féminins”

DE IV, 479: “rêve”; HS III, 38: “songe” (3 instances)

DE IV, 480: “L’interprétation d’Artémidore” begins new paragraph; HS III, 39 sentence runs on.

DE IV, 480: “… va arriver au rêveur, dans la mesure où il sera dans la réalité”; HS III, 39: “… va arriver au rêveur, une fois revenue dans la vie éveillée”

DE IV, 481: “… leur vie d’homme en général ; l’évocation… est masculine”; HS III, 40: “… leur vie d’hommes.”

DE IV, 482: “l’analyse du rêve”; HS III, 42: “l’analyse du songe”

DE IV, 483: “Comment, de ces éléments…”; HS III, 44: “Comment, à partir de ces éléments…”

DE IV, 483: “l’acte représénté en rêve”; HS III, 44: “l’acte représénté en songe”

DE IV, 483: “ni honoré par l’opinion”; HS III, 44: “honoré par l’opinion”

DE IV, 485: “ce « qui est » : et ce qui « est »”; HS III, 47: “ce « qui va être » : et ce qui « va être »”

DE IV, 485: “parties du corps dans le rêve”; HS III, 47: “parties du corps dans le songe”

DE IV, 486: “Mais dans un monde aussi où l’homme marié peut avoir sa maîtresse; disposer de ses serviteurs, garçons ou filles; fréquenter les prostituées. On est dans un monde, enfin, où les rapports…”; HS III, 49: “Dans ce monde l’homme marié peut aussi avoir sa maîtresse; disposer de ses serviteurs, garçons ou filles; fréquenter les prostituées. Dans ce monde enfin les rapports…”

* DE IV, 487-8: “On peut donc dégager… sur celui du code”. HS III, 50-1/36: “On retrouve là facilement…à son activité sexuelle”

The last is by far the most important – two short paragraphs in the book replace a longer one in the lecture/article. Here’s the passage cut.

On peut donc dégager, à partir de ce texte à la fois détaillé et ambigu, quelques conclusions provisoires. Il semble d’abord que les actes sexuels – ceux qui sont désignés comme les aphrodisia – ne soient pris en considération que selon un schématisme assez simple et dépouillé: peu de place est faite aux diverses variantes possibles de l’acte lui-même, peu de présence du corps, peu d’images et de scènes; l’acte est réduit à une sorte d’activité «pure», décharnée, bien peu spécifiée en tout cas autour de la seule pénétration. Il semble d’autre part que ce qui est important ce soit, beaucoup plus que l’obéissance à une règle, la manière et les conditions dans lesquelles on choisit de pratiquer ses actes: question de l’«usage», par conséquent – de la khrêsis -, et de la manière dont on le détermine le mieux possible d’après  une certaine prudence, un savoir-faire. De là vient l’importance accordée aux «circonstances» de l’acte; au contexte dans lequel il est effectué, aux relations sociales à l’intérieur desquelles il s’inscrit, au type de partenaire qu’il implique et aux divers rapports que l’acteur principal peut avoir avec eux. Enfin, il semble bien que l’élément décisif dans cette analyse des actes sexuels soit constitué par la question de la «maîtrise» à entendre à la fois comme la question de la position sexuelle par rapport au partenaire (possédant-possédé, pénétrant-pénétré), la question de la force qu’on exerce sur soi-même pour ne pas tomber dans l’excès, et la question du statut personnel ainsi que de la posture d’infériorité ou de supériorité (dans l’ordre du rang, de l’âge, de la fortune) qu’on occupe par rapport au partenaire. Il semble donc qu’on ait affaire à une morale où l’effort pour élaborer une esthétique de l’existence l’emporte sur l’entreprise pour structurer juridiquement les comportements: l’une de ces morales qui sont centrées plutôt sur le pôle de l’éthique que sur celui du code (DE IV, 487-8).

The passage in the book is less circumspect – “here one easily recognizes the principal characteristics of the ethical [morale] experience of the aphrodisia in the form in which it had appeared in the texts of the classical age”. Foucault then moves to how later texts provide not “breaks [ruptures], radical changes, [the] emergence of a new form of experience of pleasures” but “noticeable inflections” and a modification “in the way ethical [morale] thought defines the relation of the subject to his sexual activity” (HS III, 50-51/36). In addition, I suspect part of the reason it was removed from the book is because a key focus –the notion of khrêsis, usage, use – is discussed in Chapter I.2 of HS II. (Incidentally, in the published books, Foucault transliterates the Greek word as chrēsis, not khrêsis.) At the time Foucault delivered the Grenoble lecture and likely still at the time he delivered the text to be published as an article, the material covered in the two volumes were part of a longer manuscript, in which the discussion of Onirocritica immediately followed the section on “Concepts and Principles” – both within a larger part on ‘The Use of Pleasures’. This part ends up being split across two volumes – Chapter I.1, 2, 3 and 4 of HS II; and Chapter I. 1, 2 and 3 of HS III.

 

(This post is part of the Foucault Resources part of this site, which also includes bibliographies, links to audio and video recordings, some textual comparisons, a few brief translations, and some other pieces.)

2 Responses to ‘Rêver de ses plaisirs’ – comparison of the 1983 article and 1984 chapter

  1. Pingback: Foucault on Parrhesia – translation of a 1982 lecture forthcoming in Critical Inquiry | Progressive Geographies

  2. Pingback: Foucault’s Last Decade – Update 17 | Progressive Geographies

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s