Foucault’s Théories et institutions pénales – forthcoming in May 2015

Foucault’s 1971-72 course at the Collège de France, Théories et institutions pénales, is forthcoming in May 2015. This is the last of the courses to be published, though I understand some courses from elsewhere may appear in the future. The publication has slipped a few days from previous announcements. The EHESS page now has more details, including this description.

c9d71a6be7

« Ce qui caractérise l’acte de justice, ce n’est pas le recours à un tribunal et à des juges ; ce n’est pas l’intervention des magistrats (même s’ils devaient être de simples médiateurs ou arbitres). Ce qui caractérise l’acte juridique, le processus ou la procédure au sens large, c’est le développement réglé d’un litige. Et dans ce développement, l’intervention des juges, leur avis ou leur décision n’est jamais qu’un épisode. C’est la manière dont on s’affronte, la manière dont on lutte qui définit
l’ordre juridique. La règle et la lutte, la règle dans la lutte, c’est cela le juridique. »
Michel Foucault

Théories et Institutions pénales est le titre donné par Michel Foucault au cours qu’il prononce au Collège de France de novembre 1971 à mars 1972. Dans ces leçons, Michel Foucault théorise, pour la première fois, la question du pouvoir qui va l’occuper jusqu’à la rédaction de Surveiller et punir (1975) et au-delà, d’abord à travers la relation minutieuse de la répression par Richelieu de la révolte des Nu-pieds (1639-1640), puis en montrant comment le dispositif de pouvoir élaboré à cette occasion par la monarchie rompt avec l’économie des institutions juridiques et judiciaires du Moyen Âge et ouvre sur un « appareil judiciaire d’État », un « système répressif » dont la fonction va se centrer sur l’enfermement de ceux qui défient son ordre. Michel Foucault systématise l’approche d’une histoire de la vérité à partir de l’étude des « matrices juridico-politiques », étude qu’il avait commencée dans le cours de l’année précédente (Leçons sur la volonté de savoir), et qui est au coeur de la notion de « relation de savoir-pouvoir ». Ce cours développe sa théorie de la justice et du droit pénal. La parution de ce volume marque la fin de la publication de la série des Cours de Michel Foucault au Collège de France (dont le premier volume a été publié en 1997).

An English translation will be forthcoming in a couple of years. I’ll be speaking on this course in Nottingham in September, and it will be fundamental to my forthcoming book Foucault: The Birth of Power. Thanks to Marcelo Hoffman for the link.

This entry was posted in Foucault: The Birth of Power, Michel Foucault. Bookmark the permalink.

3 Responses to Foucault’s Théories et institutions pénales – forthcoming in May 2015

  1. Kurt Borg says:

    great news.
    what sort of other courses from elsewhere? a better edition of “fearless speech”? or earlier courses perhaps?

    • stuartelden says:

      Earlier courses – pre-Collège de France. One on Nietzsche from Vincennes has long been rumoured, but apparently there are a few more. I wouldn’t be surprised if the Vrin series had a critical edition of Fearless Speech at some point.

  2. Pingback: Top posts on Progressive Geographies this week | Progressive Geographies

Leave a Reply to stuartelden Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s